L’histoire des « Gingerbread houses »

IMG_2820Déjà intriguée l’an dernier par les fameuses « Gingerbread houses » sur l’ile de Martha’s Vineyard, au large de la presqu’ile de Cape-Cod,  j’ai voulu en savoir plus cette année. Ces petites maisons en bois, aux ornementations délicates et colorés, blotties les unes avec les autres, dégagent un charme un peu désuet mais savoureux, qui n’est pas sans mystère… Car bien plus que de petites maisons joliment décorées, elles sont aussi porteuses d’histoire, et une histoire plutôt géniale…

IMG_2799  IMG_2794

Les « Gingerbread Houses » (maisons de pains d’épices), appelées aussi « Carpenter Gothic cottages », sont en fait issues de l’organisation de camp religieux d’été, tenus sous de grandes tentes en plein air. Personnellement je ne connaissais pas l’existence fascinantes de ces camps. Je vous le dis, on peut apprendre tant de choses juste en s’intéressant aux maisons…

Au début du 19è me siècle aux Etat-Unis, de nombreux rassemblement religieux en plein air étaient organisés, afin d’accompagner une sorte de renouveau. Sur la côte est, ils prirent plus particulièrement la forme de camps d’été d’une durée de 6 jours, avec l’idée de se réunir au cœur de la nature, pour communier tous ensemble et célébrer l’amour de Dieu. Le tout se passait dans une atmosphère très festive avec chants et danses, si bien que beaucoup se sont convertis au christianisme à cette occasion, tentés par cette ambiance.

Ce sont les prêtres Méthodistes qui ont implanté les premiers camps religieux d’été à Cape-Cod, dont l’environnement naturel et sauvage leur sembla propice à leur quête spirituelle. Très vite des milliers de gens sont venus installer leur tente dans ces rassemblements annuels qui avaient autant une valeur religieuse qu’une valeur de divertissement.
Ces camps sont devenus très populaires car de nombreuses familles ont été attirés par l’idée de cette retraite spirituelle de 6 jours proche de la nature, qu’ils associèrent rapidement à 1 semaine de vacances, de retrouvailles entre amis et de détente.
Quand la nouvelle voie ferrée fut construite, le premier gros camp s’est ainsi localisé à ses côtés, en 1863 à Yarmouth, avec l’installation notamment d’un immense tabernacle.
C’est ainsi que ces joyeux rassemblements, sorte de gros festivals, qui offraient une heureuse alternative religieuse aux premières stations de vacances des classes moyennes, se sont déployés sur Cape-Cod, notamment à Craigville et Oak Bluff sur l’ile de Martha’s Vineyard.

IMG_2800  IMG_2808En faisant l’acquisition d’un terrain de 26 âcres, appelé « Wesleyan Grove », la  « Martha’s Vineyard Camp Meeting Association » offrit la plus grande capacité de rassemblement pour recevoir les foules affluentes. En 1853, on parle de 5 à 6000 personnes et déjà 10 000 personnes en 1858. Un gros tabernacle de 4000 places assises, pavillon circulaire, ouvert sur les côtés, couvert par un toit métallique et soutenu par de hautes colonnes en fer forgé, fut construit en 1879.

Puis ce qui étaient au début des tentes de campement (assez sophistiquées tout de même), qu’il fallait monter et démonter chaque année, sont devenus, à partir des années 1860, des petits chalets en bois, nommés  « Carpenter Gothic cottages ». Petites, simples et abordables, ces maisonnettes furent la suite logique des tentes et se sont développées rapidement de manière très dense.

IMG_2801  IMG_2802Influencées par l’architecture Victorienne et le style néo-Gothique, les maisons de style « Carpenter Gothic » mettent l’emphase sur la verticalité et se caractérisent par des ornements de bois découpés finement en dentelle, des volutes et des décorations colorées.

En accord avec le propos religieux des camps, elles ont été pensées comme des petites chapelles, avec un porche central, une double porte, un petit balcon au-dessus et aussi une double porte, permettant notamment de faire entrer les meubles des chambres de l’étage. Les murs extérieurs et intérieurs sont faits avec les mêmes panneaux de bois, pour la majorité en pin de Caroline ou du Maine et les toits recouverts de tuiles de cèdre.

IMG_2812  IMG_2810

IMG_2818  IMG_2817
Le style unique qui caractérise les « Carpenter Gothic »  provient aussi des ornementations en bois finement découpé, sur le bord du toit, accentuées par l’utilisation des propriétaires de peintures vives et colorés, qui mettent en valeur les décorations et apportent une touche personnelle et individuelle. Ainsi, ces ornements et ces couleurs leur donneront ce charme original, romanesque et quelque peu désuet, qui leur vaudra le surnom de « Gingerbread houses »,  devenant ainsi rapidement une attraction touristique.
Bien sûr, elles se sont de plus en plus amélioré au fil du temps, et au cours du 20ème siècle, elles ont été équipées de l’eau courante et de l’électricité.

IMG_2827

  Bien que ses maisons n’aient pas été construites pour être des maisons permanentes, elles ont pour la plupart résisté au temps avec succès.

Le site des « Gingerbread houses » (le « Wesleyan Grove »), qui appartient toujours à l’association initiale, la « Martha’s Vineyarad Camp Meeting Association », comprend encore plus de 300 sur les 500 cottages originaux, ainsi que le tabernacle d’origine. Le site entier est classé aujourd’hui patrimoine historique, tandis que les cottages, qui sont des propriétés privées, appartiennent encore, pour la majorité, aux familles originales qui se les transmettent de génération en génération. Le droit de possession est simplement maintenu par le paiement des taxes de propriété, tant que le terrain appartient à l’association. (le rêve !)

IMG_2793  IMG_2795Je comprends mieux pourquoi aujourd’hui, lorsqu’on se promène dans les ruelles du site principale, au milieu de ces maisons de poupées colorées, on a tellement la sensation de traverser le temps et de plonger dans un film d’une autre époque. Ce n’est pas juste un décor, c’est une forêt d’âmes qui ont toute une histoire à raconter, comme si chaque maison pouvait parler…

madebyild

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *